28 janvier 2019

GAËTAN PINALIE – Coach Périnatal : « sport et grossesse »

Propos recueillis et retranscrits par Sarah LOKO-GUERSCHNER

Du haut de ses 1m80 pour 100 kilos, Gaëtan PINALIE a le physique d´un rugbyman, mais il est en réalité coach périnatal. Diplômé d´État en forme et force et titulaire d´un brevet d´État d´initiateur en haltérophilie, il conditionne les femmes avant, pendant et après la naissance de leur enfant par le biais de son entreprise onpenseavous.fr. L´auteur de l´ouvrage « enceinte et tonique » bouscule les idées reçues et nous explique pourquoi il est important de maintenir une activité physique pendant la grossesse. Rencontre…

Parlez-nous de votre livre Enceinte et tonique .
Enceinte et tonique (éditions Amphora) est un ouvrage dans lequel j´ai créé des programmes d´entrainement à faire en salle de sport ou à domicile. Bien entendu on ne peut pas pratiquer avec la même intensité au premier et au troisième trimestre, à cause de l´abdomen qui gonfle, de l´enfant qui prend de plus en plus de place mais aussi de la prise de poids. On doit tenir compte des bouleversements hormonaux et physiologiques. Tout est bien détaillé dans le livre.

Beaucoup de femmes pensent que sport et grossesse ne sont pas compatibles. Pouvez-vous nous dire pourquoi il est important de maintenir une activité physique pendant la grossesse?
En tant que coach périnatal, mon rôle est de prendre en charge les femmes avant, pendant et après leur grossesse, de façon à ce qu´elles vivent une grossesse comme une source d´épanouissement. Le but du concept onpenseavous.fr est de désacraliser la thématique du sport pendant la grossesse et de faire sortir les femmes des sentiers battus. Il est tout à fait possible et surtout bénéfique d´avoir une activité physique pendant la grossesse dans un premier temps car c´est tout simplement la meilleure façon d´aborder un accouchement. L´activité physique permet de lutter contre les problèmes de circulation, de diabète gestationnel et de « diastasis des grands droits ».

Quels sont donc les exercices que vous préconisez pendant la grossesse ?
Au premier trimestre on peut faire à peu près tout ce que l´on veut. Il y a toujours des exceptions s´il y a des pathologies observées au début de la grossesse. On évitera les coups portés à l´abdomen, les apnées de manière générale mais on peut faire de la course à pied par exemple avec chocs modérés. Au deuxième trimestre, il faut éviter les charges portées vers l´avant et être de plus en plus vigilante lors du dernier trimestre pour des raisons évidentes qui sont entre autres quantifiées dans mon livre. Il est difficile de faire une synthèse générale car on fonctionne souvent au cas par cas.

Vous avez évoqué le diastasis des grands droits. Qu´est-ce que c´est ?
C´est la séparation du muscle abdominal droit entre ses parties gauches et droites. À partir du moment où le bébé grandit dans le ventre, les abdominaux se distendent. Les parois abdominales s´écartent sur les côtés et il y a les organes qui partent un peu vers l´avant. Quand on perd beaucoup de poids, il arrive que l´on ait un diastasis. On aperçoit alors comme un « petit ventre », comme si on n’avait pas perdu tout le poids de l´accouchement. C´est donc des exemples de choses contre lesquelles on lutte en préparant les femmes avant pendant et après la grossesse. Les différentes rééducations qu´elles soient abdominales et périnéales sont donc importantes selon les patientes.

Le diastasis peut donc être corrigée avec une bonne rééducation abdominale ?
Exactement. On peut utiliser aussi un travail de respiration profond pour modifier le diastasis. Si les dégâts sont considérables, on passe alors par la chirurgie. On ouvre, on sectionne puis on recoud pour rendre une tonicité à la paroi abdominale.

Il ne faut donc pas négliger la rééducation post-grossesse ?
La naissance d´un enfant crée des traumatismes corporels. La rééducation du périnée elle vient un peu après, car le plancher pelvien reste un peu endormi au début. L´accouchement est un tel choc que les muscles sont traumatisés. La rééducation est aussi un moyen de diminuer les fuites urinaires. Donc il ne faut absolument pas faire l´impasse sur la rééducation.

Sarah Loko Guerschner – Judokate professionnelle et journaliste – chroniqueuse sport et santé pour FitNow!

© Entreprise FitNow! 2019

appstoreplay-store